OcHer Land

Dec 9
Monica Sitting with Mondrian, Tom Wesselmann, 1989. Artiste très connu pour ses contributions au mouvement Pop Art, son œuvre peut être divisée en deux parties : l’une présentant une série de nus (Great American Nude), la seconde étant composée de nature morte (Still Life), mettant en avant les produits de la société de consommation. Monica Sitting with Mondrian est une sérigraphie très représentative du travail de l’artiste. En effet, on remarque l’attention toute particulière portée sur les parties à connotation sexuelle, telles que les lèvres, le pubis ou encore les seins. Monica est par ailleurs dépossédée de toute personnalité, les traits de son visage sont absents ; elle symbolise la consommatrice moyenne à cette époque où la société de consommation émergeait. Au delà de la satire, Wesselmann cherche à montrer la place de la femme au sein de la société, comme l’a fait Raysse ou Allen Jones par la caricature ou la provocation. Le paradoxe est flagrant puisque l’après guerre est censé faire extraire la femme des schémas traditionnels alors qu’elle ne devient en réalité qu’un produit superficiel modelé par la société et la publicité. L’image de femme modèle, de mère de famille et de femme d”intérieur est de ce fait davantage affirmée. Sur un tout autre plan, on remarque un tableau s’apparentant à ceux de Mondrian au deuxième plan. Il prend un rôle de figuration, c’est-à-dire que Wesselmann agit comme si l’œuvre de Mondrian avait une valeur esthétique et décorative plutôt qu’artistique. Il s’agit là d’un procédé de désacralisation ainsi qu’une tentative de démocratisation de l’art, le Pop Art prônant l’accès élargi à l’Art, devenant alors un médias populaire et porte ainsi un regard satirique sur la valeur sacrée attribuée à l’art en général.
Monica Sitting with Mondrian, Tom Wesselmann, 1989. Artiste très connu pour ses contributions au mouvement Pop Art, son œuvre peut être divisée en deux parties : l’une présentant une série de nus (Great American Nude), la seconde étant composée de nature morte (Still Life), mettant en avant les produits de la société de consommation. Monica Sitting with Mondrian est une sérigraphie très représentative du travail de l’artiste. En effet, on remarque l’attention toute particulière portée sur les parties à connotation sexuelle, telles que les lèvres, le pubis ou encore les seins. Monica est par ailleurs dépossédée de toute personnalité, les traits de son visage sont absents ; elle symbolise la consommatrice moyenne à cette époque où la société de consommation émergeait. Au delà de la satire, Wesselmann cherche à montrer la place de la femme au sein de la société, comme l’a fait Raysse ou Allen Jones par la caricature ou la provocation. Le paradoxe est flagrant puisque l’après guerre est censé faire extraire la femme des schémas traditionnels alors qu’elle ne devient en réalité qu’un produit superficiel modelé par la société et la publicité. L’image de femme modèle, de mère de famille et de femme d”intérieur est de ce fait davantage affirmée. Sur un tout autre plan, on remarque un tableau s’apparentant à ceux de Mondrian au deuxième plan. Il prend un rôle de figuration, c’est-à-dire que Wesselmann agit comme si l’œuvre de Mondrian avait une valeur esthétique et décorative plutôt qu’artistique. Il s’agit là d’un procédé de désacralisation ainsi qu’une tentative de démocratisation de l’art, le Pop Art prônant l’accès élargi à l’Art, devenant alors un médias populaire et porte ainsi un regard satirique sur la valeur sacrée attribuée à l’art en général.

  1. sirobtep reblogged this from antelucanhourglass
  2. antelucanhourglass reblogged this from ocherland
  3. gangstapersona reblogged this from ocherland
  4. ocherland posted this